M. Chapoutier
M. Chapoutier

Vin de Paille

Vin de Paille - Ermitage

Le passé historique de l'Ermitage est riche.

Les Romains appréciaient déjà ces vins sous le nom de "vins de Vienne" (avec ceux de Côte-Rôtie); puis ils prirent le nom de "vins du coteau de Saint-Christophe", en raison de la présence d'une chapelle dédiée à ce saint homme.

Il semble que c'est au XVIIème siècle que le nom d'Ermitage apparu en souvenir d'un chevalier qui au retour des croisades (XIIIe siècle) et las de guerroyer, aurait vécu en ermite sur la colline qui lui aurait été donnée par Anne de Castille, reine d'Espagne.

Il y aurait réimplanté un vignoble qui depuis se nomme "Ermitage".
Alexandre Dumas ou le tsar Nicolas II furent parmi les innombrables amateurs de ce vin particulièrement estimé.
Aujourd'hui considéré comme un des plus grands vins de France, au niveau des plus grands crus, sa réputation est internationale.

La vinification

Le moût obtenu présente une concentration minimum de 360 g de sucre par litre. Après fermentation, le degré alcoolique acquis avoisine 15 % vol. pour une teneur en sucre résiduels de 105 g/l.

L'élevage

La fermentation et l’élevage sont conduits entièrement en fûts de chêne. La mise en bouteille se fait après 24 mois d’élevage.

Le cépage

100 % Marsanne.

Le sol

La technique d’élaboration du Vin de Paille trouve ses racines dans le vignoble de l’Hermitage. Pour renouer avec cette tradition, Michel CHAPOUTIER a décidé, depuis 1990, de consacrer une partie de la récolte de ses Hermitage blanc à un passerillage sur lit de paille.

Les vendanges

La vendange est ramassée par tris successifs puis séchée sur un lit de paille près de deux mois avant pressurage.

Dégustation

Robe : jaune or très foncé.
Nez : fruits confits et miel.
Bouche : le vin fini présente un équilibre remarquable, concentré et d’une très grande longueur. Ce vin peut être conservé plus de 50 ans.

Dernières cotations