M. Chapoutier
M. Chapoutier

Le Méal

Le Méal - Ermitage

Le passé historique de l'Ermitage est riche.

Les Romains appréciaient déjà ces vins sous le nom de "vins de Vienne" (avec ceux de Côte-Rôtie); puis ils prirent le nom de "vins du coteau de Saint-Christophe", en raison de la présence d'une chapelle dédiée à ce saint homme.

Il semble que c'est au XVIIème siècle que le nom d'Ermitage apparu en souvenir d'un chevalier qui au retour des croisades (XIIIe siècle) et las de guerroyer, aurait vécu en ermite sur la colline qui lui aurait été donnée par Anne de Castille, reine d'Espagne.

Il y aurait réimplanté un vignoble qui depuis se nomme "Ermitage".
Alexandre Dumas ou le tsar Nicolas II furent parmi les innombrables amateurs de ce vin particulièrement estimé.
Aujourd'hui considéré comme un des plus grands vins de France, au niveau des plus grands crus, sa réputation est internationale.

La vinification

La vendange, égrappée à 100 %, est vinifiée dans une petite cuve en ciment. La macération, à température élevée, permet une extraction du potentiel des raisins, pour obtenir des tanins souples et soyeux nécessaires pour la garde à très long terme. Seul le vin de goutte est utilisé pour cette sélection parcellaire.

L'élevage

Il se fait à 100 % en fûts, neufs ou de 1 an. L’élevage dure de 14 à 18 mois. Clarification naturelle.

Le cépage

100 % Syrah.

Le sol

Ce vin est élaboré exclusivement avec des raisins provenant du coteau du Méal. Ce coteau est constitué de hautes terrasses de galets roulés et d’argiles. C’est un Hermitage de vieilles vignes âgées d’une cinquantaine d’années.

Les vendanges

Récolte manuelle à maturité.

Dégustation

Robe : rouge grenat très soutenu avec des reflets violets dans sa jeunesse.
Nez : fruits mûrs, fumé.
Bouche : tannins puissants, veloutés, confiture de mûres. Selon le millésime, le vin peut être conservé de 30 à 60 ans, voire même de 50 à 75 ans.

Dernières cotations