M. Chapoutier
M. Chapoutier

Belleruche rosé

Belleruche rosé - Côtes-du-Rhône

Le vignoble des Côtes du Rhône est l'un des plus vieux de France.
Il y a plus de deux millénaires, Vienne était une grande métropole prestigieuse et fut le point d'origine de ces vignobles.
La notion de délimitation géographique entre le vignoble septentrional et le vignoble méridional date du XII ème siècle.
La réputation des vins dépassant largement les frontières de chaque région, un édit royal précisa cette délimitation en 1729 et instaura le marquage des barriques avec les lettres "CDR".
Les Côtes du Rhône accédèrent à la reconnaissance officielle de l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine) en 1937 seulement grâce au Baron Le Roy de Boiseaumarié, grand fédérateur de la région et instigateur des Appellations d'Origine.

La vinification

Le jus est issu d’un pressurage direct et est ensuite débourbé par le froid. La fermentation alcoolique est réalisée à basse température (16 °C). Protection constante contre l’oxygène pour conserver le potentiel aromatique du vin.

L'élevage

Le vin est élevé en cuve inox pendant 3 à 6 mois.

Le cépage

Grenache majoritaire, Cinsault et Syrah.

Le sol

Notre rosé provient majoritairement de la rive droite du Rhône sur des sols loessiques et sablonneux qui conviennent parfaitement à l’élaboration de ce vin.

Les vendanges

Récolte mécanique de nuit pour préserver les précurseurs aromatiques.

Dégustation

Robe : rose pâle aux reflets bleutés.
Nez : révèle des arômes de fruits rouges, d’agrumes (pamplemousse…) et agrémenté par des notes de fruits exotiques.
Bouche : l’attaque est franche, fruitée et délicate, soutenue par une belle fraîcheur qui fait perdurer le plaisir.

Dernières cotations