M. Chapoutier
M. Chapoutier

NEVE

NEVE - Côte-Rôtie

Le vignoble de Côte-Rôtie est certainement un des plus anciens de la vallée du Rhône : un siècle avant notre ère, le vin de Vienne était déjà réputé à Rome.
Il est une légende tenace en Côte-Rôtie, selon laquelle le seigneur de Maugiron qui avait deux filles, une blonde et une brune, légua une "Côte" à chacune. Ainsi naquirent les noms de Côte-Blonde et de Côte-Brune.
Depuis, les vins de Côte-Rôtie font partie du sommet des plus grands vins. Exceptionnelle à plus d'un titre, la dégustation d'un Côte-Rôtie reste un moment toujours rare et recherché.

La vinification

La vinification se fait en cuve de béton brut. La vendange est intégralement égrappée. La fermentation alcoolique se fait en levures indigènes. Lors de cette fermentation, on laisse monter la température progressivement pour atteindre 30-32 °C. La cuvaison dure de 4 à 5 semaines avec des remontages réguliers en début de macérations, puis quelques pigeages. Les macérations se finissent avec un travail des lies sur les 3 dernières semaines. La dégustation quotidienne de la cuve permet l’ajustement sur mesure des différentes opérations et ainsi de définir la date d’écoulage.

L'élevage

Il se fait par entonnage “à chaud” après écoulage et sédimentation de 24 à 48 h pour éliminer les derniers éléments solides et les lies les plus grossières. L’élevage se fait intégralement en pièces bourguignonnes (228 litres), dont 25 % à 30 % de barriques neuves. Un soutirage du vin se fait en sortie d’hiver. L’élevage peut durer de 14 à 18 mois en fonction des millésimes et de la dégustation du vin.

Le cépage

Syrah

Le sol

Ce vin est issu du coteau du lieu-dit Neve sur la commune d’Ampuis et d’une belle exposition sud/sud-est. Le sol est composé de schistes et micashistes, avec quelques filons de terre sur la partie médiane du coteau.

Les vendanges

Récolte manuelle à maturité.

Dégustation

Robe : Noire et d’une grande profondeur avec des reflets satinés.
Nez : Le premier nez est dominé par des notes de graphite et de fumée froide, il s’ouvre ensuite sur des notes de feuilles de ronce et de fruits des bois.
Bouche : L’attaque est compacte, avec des tanins ciselés et des notes de poivre noir et de torréfaction qui se prolongent sur une finale saline. Verticalité et pureté sont ici les maîtres mots.

Dernières cotations