M. Chapoutier
M. Chapoutier

Châteauneuf-du-Pape "Pie VI"

Châteauneuf-du-Pape

Vin grandiose, connu et à la fois inconnu, vin aux multiples épithètes: "vins des papes", "vin aux quatorze cépages". C'est incontestablement un des rois de la Vallée du rhône, voire du vignoble français.

Le passé historique de Châteauneuf est très fourni.
Il faut retenir tout d'abord la période d'influence des papes, installés en Avignon au XIVe siècle.
Le village de Châteauneuf-du-Pape était alors la résidense d'été des papes (Jean XXII, Clément V, Urbain V et Innocent VI) qui imposèrent les vins de l'endroit.
Au début du XXe siècle, les vignerons n'eurent cesse de voir reconnaître leurs vins par une juridiction spécifique, ce qui fut fait en 1929 sous l'instigation du baron Le Roy de Boiseaumarié.
un peu à contre-courant, dans nos vins, nous n'utilisons qu'un seul cépage, le grenache. Il donne finesse et subtilité à un vin qu'on dit opulent et chaleureux.

La vinification

Vinification en cuves béton brutes non revêtues.Vendange intégralement égrappée. Fermentation en levures indigènes. Montée en température progressive pour atteindre 28-30 °C. Cuvaisons de 4 à 5 semaines avec extraction minimaliste favorisant une infusion passive et un travail des lies sur les 3 dernières semaines.

L'élevage

Le cépage

65 % Grenache. 35 % Syrah.

Le sol

Basses terrasses du Rhône, alluvions anciennes, galets roulés sur marnes du Crétacé.

Les vendanges

Vendanges manuelles.

Dégustation

Robe : pourpre profonde.
Nez : nez de fruits noirs mûrs, d’épices, et de cacao amer. À l’aération ressortent des notes de gelée de mûres et d’herbes aromatiques.
Bouche : avec une attaque suave et des tanins veloutés, la bouche présente un bel équilibre de concentration et de complexité. Les notes de crèmes de fruits et de jus corsé laissent place en finale aux nuances d’épices douces, et de chocolat noir.

Dernières cotations